Thelma : synopsis du film

Cinéma

thelma-2017-thriller

Réalisé par Joachim Trier, Thelma est un film suédo-dano-franco-norvégien de 116 minutes, du genre dramatique, science-fiction, Thriller avec Eili Harboe, Henrik Rafaelsen, Ellen Dorrit Petersen. Il va voir le jour le 22 novembre 2017 (1h 56min).

Résumé du film

Ce long-métrage raconte l’histoire de Thelma (Eili Harboe), une jeune et timide étudiante norvégienne, qui vient d’abandonner la maison de ses très pieux parents. Ces derniers habitent sur la côte ouest de Norvège, pour aller poursuivre des études dans une université d’Oslo. Thelma s’annonce une jeune femme très réservée et peu expérimentée mais elle demeure encore dévouée aux dogmes religieux enseignés par ses parents, qui ne cessent de suivre avec une forte attention tout son emploi du temps. Sa foi et sa timidité ne l’a pas empêché quand même de faire des rencontres et des découvertes. En fait, elle a fini par s’ouvrir à de nouvelles expériences tout en restant finalement plus inquiétée par elle-même que par les autres.

Une fois à l’université, Thelma se sent inévitablement et secrètement charmée par la très belle Anja (Kaya Wilkins) et tombe amoureuse d’elle. Apparemment, tout s’est passé très bien jusqu’à ce qu’elle a fait une crise d’épilepsie très violente à la bibliothèque. Mais petit à petit, ses sentiments envers Anja s’intensifient et Thelma se sent submergée par la force de cet amour, qu’elle n’ose même pas dire, ce qui lui provoque des crises de plus en plus fréquentes et extrêmes.

Mais bientôt, Thelma a découvert que ses attaques manifestent en vérité des pouvoirs surnaturels et dangereux, qui lui attribuent une puissance qu’elle ne maitrise pas. Ce qui met Thelma dans une situation pas très confortable. Elle doit faire face à son passé, lourd en rapport avec des tragiques implications de ces facultés mystérieuses.

thriller-thelma

Bon à savoir sur le film

Thelma est un film thriller angoissant, étonnamment puissant et à l’ambiance étouffante. Pour le réalisateur Joachim Trier, c’est un peu un changement de trajectoire artistique. Et malgré cela, le public sent encore la présente de la même délicatesse mélancolique qui marque ses anciennes œuvres, avec une légère articulation de stylisation dans la narration.

Depuis le choc qu’a provoqué Oslo, 31 août, le norvégien Joachim Trier est très suivi par les spectateurs. Accompagné de son équipe habituelle, dont notamment son chef opérateur Jakob Ihre et son coscénariste Eskil Vogt, il a réalisé un nouveau film représentant des visions effrayantes, alliant un graphisme séduisant et une mise en scène suggestif. La narration tourne autour du problème de cœur, de sentiments et des mystères pour mettre en scène des actions science-fiction pleine d’ambiguïtés. C’est comme une « coming-of-age story » voyageant entre l’ombre et la lumière, où la pensée et les émotions ne peuvent être dominées.

Ce scénariste est déjà un habitué d’un film dramatique, mais cette fois-ci, il s’est lancé d’un thriller surnaturel teinté d’horreur.

Les tournages ont été faits à l’automne dernier, dont la plupart en Norvège. La mise en scène est bien soignée et les acteurs sont conduits de manière délicate. Même si ce long-métrage n’est pas le plus réussi de tous, il est bon et doté de style et d’audaces.